La Bibliothèque contient plus de 6 000 livres, brochures, périodiques et documents, principalement en arménien, français et anglais, remontant jusqu'à XVIIIe siècle. La collection porte sur un large éventail de sujets : histoire, littérature, art et architecture, linguistique, ainsi naturellement que religion.

Historique

Une salle polyvalente fut aménagée sous la cour de la prélature de l'église, et dénommée « salle Nouran Fringhian » du nom du donateur, fut inaugurée le 13 mai 1990 par Sa Sainteté Vazken 1er, Catholicos de Tous les Arméniens, en présence de Sa Sainteté Karékine II, Catholicos de la Grande Maison de Cilicie.

La création de cette salle polyvalente permit de libérer l'espace actuellement occupé par la bibliothèque. C'est le 7 juin 1993 que furent inaugurés les aménagements de la salle dite « Bibliothèque Kévork Yérévanian », grâce aux libéralités de M. et Mme Arar Yerevanian en mémoire de leur père.

Ces aménagements s'avéraient nécessaires pour recevoir correctement les collections des prélats successivement nommés à la tête de l'Eglise de France, en particulier ceux de Mgr Ardavazt Surmeyan (1889-1951) et Mgr Sérobé Manoukian (1908-1984) ainsi que les dons d'ouvrages adressés à l'Eglise par les membres de la communauté arménienne de France, les auteurs et les éditeurs.

Développements actuels

Les développements actuels sont dus au nombre croissant de demandes par les chercheurs, les médias et des particuliers.

En 2003, l'intercession du Père Jirayr Tashjian auprès de la Fondation Calouste Gulbenkian a permis l'acquisition de six éléments de bibliothèque. De nouveau, cinq éléments de même facture furent acquis en 2012, grâce à des dons dédiés à la Bibliothèque.

Enfin, depuis 2012, le catalogage exhaustif est en cours, accompagné de sa diffusion via le présent site internet. Pour chaque auteur, on trouvera la liste des ouvrages disponibles et, pour chaque ouvrage, l'enregistrement des données bibliographiques usuelles, accompagnées de l'image de la couverture. La table des matières, les préfaces ou introductions sont généralement reproduites.

Aller au haut