Mois précédent Jour précédent Jour suivant Mois suivant
Par année Par mois Par semaine Aujourd'hui Rechercher Aller au mois
Pentecôte

croix armenienneDimanche 9 juin 2019

Venue du Saint Esprit (Pentecôte).

Office des matines à 9h30 Sainte Messe à 10h30

 

 

PentecôteLa Pentecôte est l’une des fêtes importantes de la Chrétienté, elle est considérée comme la fête de l’instauration de l'Église du Christ et du Saint-Esprit. Notre Sauveur avait promis, lors du dernier repas, d’envoyer le Saint Esprit aux apôtres (Jean 16.7), et, le jour de l’Ascension, il leur avait ordonné de l’attendre à Jérusalem, juqu’à ce qu’ils reçoivent le Saint Esprit (Luc 24.49), ce qui s’accomplit 50 jours après Pâques, à la Pentecôte juive (“Pentecoste” se traduit comme le 50ème jour).

« Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu, quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d'un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient. Ils virent apparaître des langues qu'on eût dites de feu ; elles se partageaient, et il s'en posa une sur chacun d'eux. Tous furent alors remplis de l'Esprit Saint et commencèrent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer. Or il y avait, demeurant à Jérusalem, des hommes dévots de toutes les nations qui sont sous le ciel. Au bruit qui se produisit, la multitude se rassembla et fut confondue : chacun les entendait parler en son propre idiome. Ils étaient stupéfaits, et, tout étonnés, ils disaient : « Ces hommes qui parlent, ne sont-ils pas tous Galiléens ? Comment se fait-il alors que chacun de nous les entende dans son propre idiome maternel ? » (Actes, chapitre 2, versets 1 à 6)

Après la Pentecôte, les apôtres du Christ, fortifiés par les Grâces, se dispersèrent dans le monde entier pour prêcher la Bonne Nouvelle du Salut et fonder de nouvelles églises. L’église apostolique arménienne fête la Pentecôte 50 jours après la fête de Pâques et comprend un rite spécifique pour ce jour-là, établi par St Jean Chrysostome (347-407), dont plusieurs parties dédiées à la Sainte Trinité, qui se mêlent à la messe, avec de très belles prières.

Aller au haut